top of page
  • Photo du rédacteurkbruton8

Finance Quebec: mise à jour Automne 2023

Je viens partager avec vous les dernières nouvelles économiques du Québec, telles que présentées par le ministre des Finances, Éric Girard. Malheureusement, la mise à jour économique de l'automne ne peint pas un tableau très optimiste, avec une croissance prévue de seulement 0,6% en 2023, principalement en raison de défis tels que l'inflation, les taux d'intérêt élevés et les conflits internationaux.


Dans un effort pour maîtriser le déficit, le gouvernement a décidé d'utiliser la marge de manœuvre prévue pour les imprévus. Cependant, malgré cette situation tendue, des investissements importants de l'ordre de 4 milliards de dollars sont alloués à des secteurs prioritaires, dont l'habitation et le logement.


Le taux de chômage, actuellement à 4,3%, devrait connaître une légère hausse pour atteindre 4,5% en 2024, plaçant le Québec en tête du classement avec le taux de postes vacants le plus élevé au Canada. Le ministre s'attend à ce que le marché immobilier s'ajuste en douceur pour accompagner cette évolution.


Bien que le gouvernement n'annonce pas de nouvelles aides financières directes pour les citoyens, il indexe les aides fiscales, représentant un investissement de 2 milliards de dollars. L'objectif est de soulager quelque peu les contribuables, confrontés aux pressions de l'inflation.

En ce qui concerne le logement, une enveloppe conséquente de 1,8 milliard de dollars sur cinq ans est dédiée à la construction de 8 000 nouveaux logements sociaux et abordables. Cela inclut 500 logements destinés spécifiquement aux personnes en situation d'itinérance. De plus, des fonds substantiels sont alloués à la formation dans le secteur de la construction, répondant ainsi à une demande pressante.

Le ministre des Finances met en avant la situation budgétaire serrée, marquée par une croissance limitée des dépenses et une dette en augmentation. Les Québécois devront faire face à des renouvellements hypothécaires à des taux plus élevés, impactant à la fois leurs dépenses et les revenus de l'État issus des taxes. Le ministre souligne le défi à venir, alors que de plus en plus d'emprunteurs devront faire face à des augmentations de leurs paiements hypothécaires. Actuellement, l'accent est mis sur l'augmentation de l'offre de logements, mettant cette priorité avant une éventuelle réduction des taxes sur les nouvelles constructions.

En résumé, cette mise à jour économique 2023 du Québec révèle une économie en stagnation, des défis budgétaires à relever, des investissements ciblés dans le logement, et une nécessité d'attention particulière à la situation financière de notre province.


Liens direct sur le point économique et financière du Quebec


10 vues0 commentaire

Comments


bottom of page